Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/212

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


VOYAGE DU ROI.

Jeudi 22 janvier 1801.

Le Roi est parti le jeudi 22 janvier 1801, à trois heures et demie ; Sa Majesté est allée coucher à Doblen (quatre milles), chez le baron de Kogt, qui, sans être prévenu de l’arrivée de Sa Majesté, a voulu la recevoir dans son château.

Le même soir est arrivé un courrier apportant les passe-ports et une lettre du général Fersen, où il exprimait au Roi toute sa douleur sur la circonstance du moment.

M. le comte d’Avaray a répondu au général Fersen.

Le 23, le Roi est parti à huit heures du matin, et a déjeuné à Beckoff, à quatre milles de Doblen. Sa Majesté en est partie à deux heures pour Franembourg (huit milles), à quatre milles de Doblen, et a couché à la Poste : gîte épouvantable.

La conversation de cette journée a roulé