Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/162

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cienneté. Ce corps était en quartier d’hiver sur le Necker, lorsque le vicomte d’H*** reçut du Roi l’ordre de se rendre auprès de sa personne. Le Roi, qui arrivait de Vérone à l’armée de Condé, venait d’établir son quartier-général à Riegel. Nous allons rapporter les circonstances qui, d’après le vicomte d’H***, avaient amené Louis XVIII à l’armée de Condé.

Immédiatement après la catastrophe de Toulon, le Roi, qui n’était alors que régent, se rendit à Turin. Le roi de Sardaigne ne pouvant lui offrir un asile sûr, Son Altesse Royale fut obligée de se retirer à Vérone. Héritier de la couronne sanglante de Louis XVI par la mort de Louis XVII, Louis XVIII s’occupa des moyens de remplir le but qu’il s’était proposé en se dirigeant sur Toulon : il sollicita du roi d’Espagne de le recevoir momentanément dans ses États pour pouvoir aborder sur les côtes de Provence, et le conjura de lui envoyer une frégate à cet effet ; prières, raisons, tout fut inutile ; il lui fut