Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/64

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Accablé de fatigue et de sommeil, le général, avec son état-major, ayant fait former autour de lui une grand’garde, se coucha sur le sable, et dormit deux heures tandis qu’on achevait le débarquement.

L’avant-garde, composée de 2,000 hommes, marcha toute la nuit. Vers les trois heures du matin, le reste de l’armée, se formant en trois colonnes, prit la même direction. Je marchais tantôt avec l’état-major, tantôt avec la colonne du centre, traversant un désert aride de deux ou trois lieues, qui n’offrait ni arbres ni eaux, et seulement quelques monticules de sable. Il y eut beaucoup de traîneurs que la cavalerie arabe harcela ; nous l’aperçûmes de loin, elle nous parut montée par des sauvages horribles. À la pointe du jour nous fûmes à la vue de l’ancienne enceinte d’Alexandrie. Quand les officiers et les soldats aperçurent ces ruines et les déserts qui les environnent, ils furent frappés de stupeur. Le général en chef, mettant pied à terre, avec les tirailleurs de l’avant-