Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec vous. Je vous prie d’ajouter foi à tout ce qu’il vous dira de ma part, et de me le renvoyer promptement avec une réponse écrite en turc de votre propre main. Veuillez bien agréer mes vœux et l’assurance de mon sincère dévoûment.

Signé Bonaparte. »

Dans ses instructions à son aide-de-camp, le général en chef lui recommandait d’aller mouiller sur la côte d’Albanie, afin d’être à même de conférer avec Ali-Pacha. « La lettre ci-jointe, que vous devez lui remettre, ajoutait le général, ne contient rien autre chose que d’ajouter foi à ce que vous lui direz, et de l’inviter à vous donner un truchement sûr pour vous entretenir seul avec lui. Vous lui remettrez vous-même ma lettre, afin d’être assuré qu’il en prenne lui-même lecture. Après quoi vous lui direz que, venant de m’emparer de Malte et me trouvant dans ses mers avec trente vaisseaux et 50,000 hommes, j’aurai des rela-