Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/49

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ral leur envoya, par quelques paysans venus au-devant de nous, une proclamation pour les informer de ses intentions et les empêcher de faire une vaine défense qui leur deviendrait funeste ; il leur fit savoir en même temps qu’on respecterait leurs propriétés et leur culte s’ils n’opposaient pas une résistance inutile. Ces négociations firent le meilleur effet. Les habitans, qui voulaient laisser entrer nos troupes dans le fort, s’insurgèrent contre les chevaliers de Malte. Les ponts-levis étant brisés, ils jetèrent des planches et des cordes à nos soldats pour les aider à entrer. Le général, qui avait laissé trois compagnies devant le fort Chambray, se mit en marche pour le château de Gose. Dès que les habitans de Rabato et du château nous virent arriver ils envoyèrent au-devant de nous pour témoigner leur soumission et remettre les clefs du château.

Dans le fort il y avait un gouverneur et plusieurs chevaliers de Malte, qui, n’ayant plus d’autorité, se cachèrent ; mais les uns se