Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/449

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nuit du Ier au 2, des batteries de brèche ont été dressées. Le 3, l’ennemi a demandé si on voulait entrer en négociation. Le général a demandé à consulter son conseil de guerre.

Le soir du 3, le général Belliard l’a assemblé ; le général Barrière a été chargé de faire connaître la position de la place ; les commandans d’artillerie et du génie ont présenté l’état des fortifications et munitions de guerre ; après, on a mis aux voix. Sur vingt-cinq officiers réunis en conseil, vingt-un ont voté pour traiter. Les généraux Lagrange, Valentin, Denauter, et le chef de brigade Dupas, commandant la citadelle, ont donné un avis contraire.

Le 9, le traité d’évacuation de la ville du Caire, a été conclu. Les hostilités ont cessé. Le 25, l’armée est partie pour se rendre au point de l’embarquement, où elle est arrivée, et a été totalement embarquée le 22 thermidor. Ainsi la division aux ordres du général Belliard est rentrée avec armes et bagages en France, et avec du canon, en