Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/433

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Les Anglais n’ont point poursuivi nos colonnes ; s’ils l’eussent fait, on croit qu’ils auraient pris ce jour-là Alexandrie.

Détails de l’affaire.

Les Anglais marchaient sur deux colonnes ; leur artillerie était tirée à bras. L’affaire a été engagée par les tirailleurs ; le 22e régiment de chasseurs à cheval a chargé avec perte. Le général Lanusse a laissé battre ses troupes en détail ; mais il a déployé de grands talens pour dérober ses forces à l’ennemi.

Nous avons perdu cent quatre-vingts hommes de tués, cent cinquante blessés. Les ennemis ont fait une perte inférieure. Cependant le général Lanusse a fait camper sa division en rase campagne devant Alexandrie ; il a couru de grands risques dans la journée du 22 ; il a souvent exposé sa vie pour encourager ses troupes et faire exécuter la retraite en bon ordre, en faisant face de temps en temps à quelques bataillons.

Après cette affaire les Anglais sont rentrés