Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/418

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ont apporté des conscrits, des munitions de guerre et des médicamens. Les nouvelles de France annoncèrent la paix avec l’empereur d’Autriche et la république. Partout victoires.

L’escadre du capitan-pacha était dans l’Archipel. Une petite croisière anglaise était toujours devant Alexandrie. Proclamation (pièce connue).

Pluviôse (février 1801).

L’armée était à la fin de pluviôse dans la même position que j’ai indiquée, savoir : division Friant, à Alexandrie ; Lanusse, Reynier, au Caire ; Rampon, à Damiette ; et à Rosette la colonne aux ordres du général Zayonscheck. Dans ces trois mois, l’armée a été tranquille en cantonnement.

Ventôse an 9 (mars 1801). — Grands événemens.

Le 11 ventôse, une flotte de cent trente-cinq voiles s’est trouvée au point du jour devant Alexandrie. La générale battit tout de suite. Au lever du soleil, l’escadre arbora pavillon anglais. Elle resta en panne jusqu’à onze heures. Le général Friant fit