Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/407

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vance ; le pain seulement continua à être fourni en nature (cet ordre lui permit de diminuer les garde-magasins). Le citoyen Estève fut nommé directeur-général des revenus publics de l’Égypte ; l’ordonnateur Daure, inspecteur-général de l’armée. Le commissaire Sartelon, ordonnateur en chef de l’armée, fut nommé ordonnateur de la marine, et préfet maritime de l’Égypte. Par différentes autres nominations, et par la manière dont il se conduisit, le général montra des talens administratifs, et on sut même apprécier le bon ordre qu’il introduisit dans l’armée. Il avait disposé les fonds de manière à ce que la solde de la troupe fût payée couramment ; tout l’an 8 a été payé sans aucun arriéré.

Pendant le mois de juin, le général Menou fit des visites dans tous les forts, magasins, établissemens, etc. Il prit également connaissance de tous les papiers déposés à l’état-major-général de l’armée. Les sommes provenant du général Kléber furent employées aux