Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/405

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le Nil plusieurs petits bâtimens, qui ont agi de concert contre ceux des mameloucks. Depuis, on en avait armé plusieurs autres, et l’on avait construit des barques canonnières pour les lacs Menzaléh et Burlos. Ces bâtimens escortaient nos convois, et portaient nos dépêches ; enfin ils faisaient le service de l’armée pendant le temps de paix, c’est-à-dire lorsque, n’ayant point de troupes du dehors à combattre, elle n’avait à contenir que les ennemis de l’intérieur de l’Égypte.

FORCES SUR LE NIL.

Deux galères, 4 avisos, 4 canonnières, 20 djermes, une felouque, 4 canges. Commandant, Rouvier, capitaine de frégate.


Lac Menzaléh.

Une canonnière, 2 canges. A. Millo, enseigne de vaisseau, commandant.

Lac Burlos.

Une canonnière, 1 aviso. Maret, enseigne de vaisseau, commandant.

Telles étaient nos forces sur le Nil, quand le général Menou prit le commandement de l’armée.