Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/380

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


avec laquelle il vivait secrètement ; mais il évitait avec soin le scandale.

Kléber fit son entrée au Caire le 30 août, et fut reconnu général en chef le lendemain, à la grande satisfaction de l’armée, et même des Turcs, qui en faisaient grand cas, et qui, appréciant beaucoup les avantages physiques, lui trouvaient une mine bien plus guerrière et bien plus imposante qu’à Bonaparte.

Kléber nomma le général Damas son chef d’état-major, et M. Baude, son secrétaire particulier.

Voulant d’abord diminuer les frais d’administration, il réduisit à huit le nombre des provinces qui formaient la division territoriale de l’Égypte, savoir : Thèbes, Miniéh, Gizéh, dont le chef-lieu était le Caire, le Charqiéh, Damiette et Mensourah, Garbié, Ménoufié et Alexandrie, qui comprenait aussi Rosette.

Passionné pour le bien-être de l’armée, il s’occupa aussi de l’amélioration des hôpitaux