Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/359

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE XIV.

Mouvemens en Égypte tandis que l’armée était en Syrie. — Dispositions de Bonaparte pour son départ. — Son retour en France.

Pendant l’expédition de Syrie, les Turcs et les Anglais suscitèrent des troubles dans la basse Égypte. Les Anglais firent proposer, dit-on, au général Dugua, qui commandait au Caire, de se rendre sur le point de la côte qu’il indiquerait, où il serait embarqué et transporté en Europe aux conditions qu’il lui conviendrait de prescrire. Mais de pareilles tentatives ne pouvaient avoir pour objet que de tâter les dispositions de nos généraux. La voie de l’insurrection parut la meilleure à nos ennemis : la province de Charqiéh fut soulevée par l’émir Hadjy, lieutenant de l’ancien pacha du Caire. Le général La-