Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/350

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


à un autre le privilége d’ouvrir aux sciences et aux arts une carrière si féconde. Il présida lui-même à la formation de la commission chargée d’aller explorer la haute Égypte, où se trouvait déjà comme ingénieur-géographe, à Esneh, M. Jomard, dessinateur patient et infatigable. La commission fut divisée en deux sections, dont la première eut pour chef M. Fourrier, secrétaire perpétuel de l’Institut, et la seconde le géomètre Costaz. Les généraux Desaix et Belliard reçurent tous deux l’ordre de protéger de tous leurs moyens les études et les recherches des membres de cette commission exploratrice. Enfin, pour dernière marque de faveur et de confiance, le général en chef donna aux savans qui se rendaient dans le Saïd, en leur faisant ses adieux, une série de questions, qu’il les pria de faire aux naturels du pays, sur l’agriculture, les produits industriels, l’histoire ou plutôt les traditions, etc. ; questions à la solution desquelles il parut attacher un grand intérêt.