Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/335

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


imitateur dans le pittoresque Denon ; Volney eut le sien dans le général Reynier, comme lui détracteur de l’Égypte ; mais la première opinion vit insensiblement grossir ses prosélytes.

Une circonstance particulière rehaussa encore davantage l’Institut aux yeux du général en chef. Il avait donné pour habitation aux membres de la commission des arts, la maison de Kassim-Bey, qui est isolée. Le jour de la révolte du Caire, cette maison fut assaillie par les révoltés. Mais, grâces au courage et à l’activité des membres de cette commission, aidés seulement par leurs domestiques, elle fut mise à l’abri d’un coup de main. Les savans et artistes assiégés se défendirent avec courage jusqu’au moment où le général en chef leur envoya des troupes pour les dégager. Il honora cette belle défense en donnant le nom d’Institut à l’un des forts qui furent élevés pour tenir la ville du Caire en bride.

Le général en chef assistait assez régulière-