Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/243

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de continuer sa route sur le Caire, où elle arriva sans accident, quoique Djezzar-Pacha et Ibrahim-Bey eussent envoyé des avis à tous les Arabes pour la faire attaquer et piller.