Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/237

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sent facilement pendant deux jours ; il y en a même qu’on habitue à ne boire que tous les trois ou quatre jours.

Les esclaves que cette caravane conduit en Égypte viennent du milieu de la Nigritie à Sennaan, capitale de la province de Fazinclo dans l’Abyssinie, située entre le Nil et le fleuve Blanc, qui se perd ensuite dans le premier.

La langue française n’a pas d’expression grammaticale assez précise pour bien faire connaître l’état des enfans des deux sexes blancs et noirs, que l’on vient vendre en Égypte. Mais le mot esclave est très-impropre à le désigner, puisque c’est plutôt une adoption qu’une servitude. Ils sont au Caire, par exemple, beaucoup mieux traités que les domestiques, soit pour la nourriture et les habillemens, soit pour les égards ; et après quelques années de service, les maîtres sont obligés, par les lois de l’honneur et par l’usage, de marier les filles et de donner un état aux mâles. Lorsqu’ils tombent entre les mains