Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/158

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


combats du Vengeur, du Censeur, du Ça-ira ; on y verra les marins préférer la mort au joug des Anglais. (Mais des républicains commandaient ces vaisseaux !) Ne vient-on pas récemment de voir ce que peut la valeur républicaine dans la conduite de Richer, commandant une corvette qui a enlevé à l’abordage la frégate anglaise l’Embuscade : il n’est point de la caste noble ce brave officier !…

Les moyens pour y parvenir sont une bonne organisation ; un code pénal rigide, capable de rétablir la discipline ; la suppression à bord des vaisseaux de plusieurs hommes inutiles et dispendieux ; enfin une telle responsabilité pour tout officier commandant qui perdra son vaisseau, qu’il soit toujours obligé d’en rendre compte à un conseil martial, et que le capitaine d’un bâtiment de la république soit à l’égard de son vaisseau ce que l’âme est au corps. Ces dispositions valent mieux que la guerre à mort déclarée aux Anglais ; avec de telles mesures, les marins,