Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 1.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


INTRODUCTION.


L’ÉGYPTE a toujours été considérée comme le berceau des sciences et des arts, comme la terre classique où s’élèvent encore les plus fameux monumens de l’antiquité. Sous les Pharaons et les Ptolémées elle forma un royaume indépendant. Devenue province romaine, elle échut en partage aux empereurs d’Orient, sur qui Amerou, lieutenant du deuxième calife Omar, en fit la conquête. De la domination des Arabes elle passa sous celle des Turcomans, et Saladin, leur chef, y fonda une nouvelle dynastie. Ce fut l’un des successeurs de ce prince qui établit en Égypte la milice des mameloucks, esclaves tirés de la Circassie ; ils formaient dès lors une cavalerie d’élite, et une caste privilégiée, qui finit par s’emparer du gouvernement. Dans le XVIe siècle, les Turcs ayant fait la conquête de l’Égypte, sous le règne du sultan Sélim, ce prince proclama la destruction de la souveraineté des mameloucks, institua un divan, et nomma un vice-roi, sous le nom de Pacha.