Page:Baude, Fragments d'histoire ou Hier et aujourd'hui à la faveur d'une promenade dans les rues et aux environs de Fort-de-France, Imprimerie officielle Fort-de-France, 1940.djvu/93

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


perdu ainsi et rapidement ce qui fait sa parure et une partie de sa beauté.

Puissions-nous conserver toujours cette parure et cette beauté !

« De grands arbres au feuillage sombre, couverts d’orchidées et d’épiphytes, se penchent sur la route, et derrière eux se pressent dans la pénombre silencieuse et moite des troncs pressés parmi un enchevêtrement de lianes[1] ».

C’est la forêt tropicale.

« Le spectacle est vraiment grandiose, soit que, parti de Fort-de-France, on se dirige vers Saint-Pierre par les Deux-Choux, soit que l’on bifurque par la route du Calvaire qui conduit au Gros-Morne. Dans les deux cas, l’on traverse une région boisée au milieu d’arbres géants qui croissent de toutes parts. Ce ne sont que montées de sève, poussées de feuillage, jets d’arbustes vivaces, bouquets d’arbres touffus prodiguant leur surcroît de vie à des parasites qui s’y accrochent de la base au sommet.

« Tantôt de fortes lianes grimpent à l’assaut des branches plus élevées, puis retombent et se balancent dans l’espace en festons chevelus, tantôt la brise capricieuse caresse les sommets des bambous, inclinant leurs tiges indolentes, tandis que des fougères arborescentes étendent leur large parasol comme pour abriter le voyageur et que, montant du cœur des balisiers, le rouge sanglant de leurs fleurs luit dans la pénombre verte[2]. »

C’est sans doute après 1854 qu’avait été construite la maison qui servait de logement au Gouverneur et de halte pour les voyageurs et que le Syndicat d’initiative n’a pas obtenu l’autorisation de rebâtir à ses frais en 1934[3].

  1. Annuaire de la Martinique, année 1931, paye 101.
  2. La Martinique à l’Exposition coloniale de Paris de 1931, par M. Théodore Baude page 17.
  3. Lettres du Président du Syndicat d’Initiative et du Gouverneur des 13 et 24 décembre 1934.