Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 9, 1922.djvu/47

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VII


MADAME BOUGUET, BOUGUET, UN GARÇON DE LABORATOIRE


MADAME BOUGUET.

Dis-moi, Laurent ?


BOUGUET.

Quoi ?


MADAME BOUGUET.

Tu les congédies ?


BOUGUET.

Mais oui, ils mettent leurs chapeaux.


MADAME BOUGUET.

Veux-tu revenir tout de suite ?


BOUGUET.

Pourquoi ?


MADAME BOUGUET.

Cinq minutes… Une chose importante.


BOUGUET.

Importante ? Diable ! Je reviens… Je les confie à Blondel…

(Il sort.)

MADAME BOUGUET, (restée seule, appelle un garçon de laboratoire.)

Arthur ! Tenez, avec une goutte de xylol, nettoyez-moi ces lames soigneusement et portez-les sur ma table… J’irai à la salle Broca, tout à l’heure… Est-ce que l’œdème du chien a diminué, ce matin ?…


LE GARÇON.

Ça n’a pas changé, Madame.