Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 9, 1922.djvu/344

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



JULIEN.

Venez, Dastugue ! Soyez témoin de ce que je vais faire. Venez !

(Ils se précipitent tous deux dans l’antichambre.)


Scène IX


ÉVELINE, FRÉDÉRIQUE


FRÉDÉRIQUE.

Éveline, que se passe-t-il ?… Vous avez l’air de sortir d’une catastrophe…


ÉVELINE, (s’est appuyée un instant à un meuble, puis se jetant dans ses bras.)

Vous le saviez !


FRÉDÉRIQUE.

Mon pauvre enfant… quoi ?… Que voulez-vous dire ?


ÉVELINE.

Oui, vous le saviez… tout le monde le savait, qu’il avait une maîtresse !… J’étais trop jeune, trop peu au courant de la vie, pour m’imaginer qu’il ne m’aimait plus… Après si peu d’années de mariage !…


FRÉDÉRIQUE.

Mais il vous aime, il vous aime !


ÉVELINE.

Ah ! ce qui s’abat sur moi tout à coup… en une