Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 9, 1922.djvu/316

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE III

Chez Julien Bocquet. La scène représente un bureau d’architecte. C’est un atelier nouvellement installé et transformé en bureau. Il donne directement par une vaste ouverture sur une salle à manger un peu de biais au public. Grande table d’architecte à tréteaux. Arrangement très jeune architecte dans le train. À droite, au fond, une porte d’entrée, près d’une niche à canapé. Au premier plan, à droite, porte du salon. À gauche la baie vitrée et, devant, le piano à queue. Au lever du rideau, on voit dans la salle à manger Éveline et Frédérique. Elles finissent de déjeuner. Un domestique les sert.



Scène PREMIÈRE


ÉVELINE, FRÉDÉRIQUE, UN DOMESTIQUE


ÉVELINE, (dans la salle à manger.)

Voulez-vous du raisin ?


FRÉDÉRIQUE.

Non, j’ai fini, merci… Votre nouveau service à dessert est fort bien choisi.


ÉVELINE.

N’est-ce pas ?


FRÉDÉRIQUE.

C’est du Weg-Wod.


ÉVELINE.

Oh ! je ne sais pas !… J’ai acheté ça dans un magasin avenue de l’Opéra.


FRÉDÉRIQUE.

C’est du Weg-Wod moderne, mais enfin vous êtes tombée sur quelque chose de goût.