Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/98

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA COMTESSE.

Mais qu’avez-vous aujourd’hui, méchant Parisien ?


ARTACHEFF.

Et le buste que vous deviez faire de moi ?… Voilà un an que j’attends un signe de vous…


LA COMTESSE.

Le fait est qu’il y aurait un buste admirable à faire de vous, mon cher Artacheff. Est-il beau, cet animal-là !…


ARTACHEFF.

Oh ! vraiment, vous allez me faire rougir, comtesse.


LA COMTESSE.

Mais, pas du tout. Je comprends que Thyra ait été très emballée… sculpturalement, veux-je dire ! Vous avez une tête de Marsyas… N’est-ce pas qu’il a une tête de Marsyas, le fils de notre cher ambassadeur ?…


MADAME DE MARLIEW.

Tout à fait !…


THYRA.

Oui, je voulais faire justement un buste lauré… ou avec un casque de gladiateur.


ARTACHEFF.

Voilà véritablement un portrait diplomatique !


MADEMOISELLE FOREAU.

Monsieur a une tête très intéressante.


LIGNIÈRES, (bas.)

Elle cherche une commande, la malheureuse !… Hum ! ça a jeté un froid !