Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GREEN.

Elle a l’air d’une humeur exécrable. Elle va entrer ici directement !


MADAME DE MARLIEW.

Jésus ! mais il ne faut pas que le journaliste la voie dans cet accoutrement ! Elle est toujours habillée de la sorte ?


GREEN.

Oui, Madame.


MADAME DE MARLIEW.

C’est affreux !…(Haut.) Monsieur, pardonnez-moi, mais une visite très urgente… La comtesse Noémie-Stéphanie est en bas et il est indispensable…


LE JOURNALISTE.

Mais, Madame, je prends congé de vous. Avec ces renseignements, d’ailleurs j’aurai déjà un petit papier…


MADAME DE MARLIEW.

C’est cela, Monsieur…


LE JOURNALISTE.

Et nous pouvons compter sur une photographie des fiancés ?


MADAME DE MARLIEW.

Oui, Monsieur, ma fille vous enverra tout cela.


LE JOURNALISTE, (en s’en allant.)

Au mur… c’est un portrait de Mademoiselle votre fille ?


MADAME DE MARLIEW.

Oui, un portrait de Sargent.