Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/205

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PHILIPPE, (bas.)

Faites attention à ce que vous allez dire. Je vous en prie.


THYRA.

Me voici.

(Elle va sauter le rocher.)

LA DUCHESSE D’OSQUE.

Prenez garde de vous faire mal.


THYRA, (après avoir sauté.)

Oh ! vous ne connaissez pas mon intrépidité, duchesse !


PHILIPPE.

Tiens, vous avez donc perdu…


THYRA.

Quoi ?


PHILIPPE.

Lignières ?


THYRA.

Je vous cherchais, vous ne le regrettez pas ?


LA DUCHESSE D’OSQUE.

J’étais en train de former un projet. Philippe me garantissait que vous vous y opposeriez, je ne sais pourquoi. Voulez-vous nous faire le plaisir de monter à notre bord jusqu’à Palerme ? Nous serions tous enchantés de vous avoir, et ce serait très gentil, très familial…


PHILIPPE.

Encore une fois…


THYRA, (sans sourciller.)

Certainement, avec le plus grand plaisir.


LA DUCHESSE D’OSQUE, (à Philippe.)

Eh bien, vous voyez.