Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/131

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène II


MADAME DE MARLIEW, PHILIPPE


PHILIPPE.

Je viens attendre Thyra, elle n’est pas là, n’est-ce pas ? Elle n’est pas rentrée ?


MADAME DE MARLIEW.

Il est pourtant trois heures du matin… mais elle ne saurait tarder.


PHILIPPE.

Savez-vous où elle est allée ?


MADAME DE MARLIEW.

À un bal costumé.


PHILIPPE.

Seule ? Personne n’est venu la prendre ?


MADAME DE MARLIEW.

Seule… Je ne l’ai même pas vue, j’étais couchée quand elle est partie. Elle avait condamné sa porte.


PHILIPPE.

Je m’excuse de vous déranger à une pareille heure et de vous avoir fait lever… Mais si vous le voulez bien, nous allons l’attendre ensemble ?


MADAME DE MARLIEW.

Mais très volontiers… Je m’excuse seulement d’une pareille toilette… Permettez que j’aille au moins mettre quelque ordre…