Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


psyché, elle s’y accoude, laisse glisser sa joue en feu contre la fraîcheur de la glace. Elle secoue la tête, avec une petite expression douloureuse et plaintive, presque puérile. Elle tend ses lèvres et baise en pleurant son image.) Pauvre… pauvre…


RIDEAU