Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 7, 1922.djvu/108

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VIII


Les mêmes, LE PRINCE PHILIPPE DE THYESTE


MADAME DE MARLIEW.

Ah ! voilà le prince !


LE PRINCE.

Bonjour, madame ! Bonjour, comtesse.

(Il serre les mains.)

MADAME DE MARLIEW.

Mais vous nous aviez annoncé votre visite pour quatre heures aujourd’hui !


LE PRINCE.

J’ai pu m’échapper plus tôt que je ne pensais, Bonjour, Thyra.


THYRA.

Bonjour.


LA COMTESSE.

Je ne vous ai jamais vu une mine aussi prodigieuse.


LE PRINCE.

Je ne cache pas mon bonheur ! Je suis un pauvre homme assez content.


LA COMTESSE.

Ils feront un couple adorable. (À voix basse, à Madame de Marliew et aux hommes.) Laissons-les seuls, ces jeunes gens.


MADAME DE MARLIEW, (tout haut.)

Voilà qui va la consoler. Venez prendre mon chocolat.