Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/72

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



SABATIER, (fendant la foule.)

L’État…


BERNIER.

Quoi !


SABATIER.

… qui vient t’acheter ton tableau pour le Luxembourg.


UN AUTRE.

Toutes les veines, ce cochon-là !


BERNIER.

Où est-il ?


SABATIER.

Là ! Le sous-secrétaire des Beaux-Arts, Taillant-Billart, qui arrive et veut te serrer la main !… En sortant, il va à l’Élysée recevoir Alphonse… il n’a pas voulu passer sans…


LOLETTE.

Mais tu viens déjà de le vendre, ton tableau.


BERNIER.

Ça ne fait rien ! Je vais le vendre deux fois !… On s’arrangera après.


LOLETTE.

Où est-il, l’État ? Où est-il ?


SABATIER.

Ce bonhomme à barbiche et à gros ventre qui avance !… L’État, c’est lui.


LOLETTE.

Ben vrai !… Il est rudement toc !…

(Entrée officielle du sous-secrétaire. Salutations. Poignées de mains.)