Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/54

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




SUZON.

Eh bien, et vous les hommes ?


CHAILLARD.

Trois ans ! Comme ça date déjà !… Tu te souviens quand tu es venu dans mon atelier et que tu as rencontré la grande sœur de Suzon pour la première fois… qui aurait prédit alors toutes ces manivelles qui vous arrivent ?


BERNIER.

Le fait est… On ne prévoyait pas qu’on serait là, un jour, sous le sycomore, tous les quatre, comme des beaux-frères, à attendre le résultat de la grande médaille.


CHAILLARD.

La famille Cassagne porte bonheur.


LOLETTE, (fièrement.)

Pour sûr… Notre famille porte bonheur.


BERNIER.

Au fait, votre petite sœur Juliette, elle doit être presque en âge… Il faudrait voir à lui trouver un ami… porté sur les Cassagne.


SUZON.

Pauvre petite ! Elle n’a pas quinze ans ?


BERNIER.

Elle pose ?


LOLETTE.

Qu’est-ce que tu voudrais qu’elle fasse ?… Ça n’est pas maman qui la nourrirait… (S’interrompant.) Et nous sommes là à bavarder, comme