Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/367

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





Scène VI


FÉRIOUL, MADAME FÉRIOUL MÈRE


FÉRIOUL, (quand Charlotte referme la porte de l’escalier, il empoigne sa mère à bras le corps.)

Maman !… Maman !…


MADAME FÉRIOUL MÈRE, (épouvantée.)

Qu’est-ce que tu as, mon petit ?


FÉRIOUL, (éclatant en sanglots et en tendant les bras.)

Ce que je viens de faire dépasse les forces humaines !…


MADAME FÉRIOUL MÈRE.

Ah, mon Dieu !…


FÉRIOUL, (écrasé, et soudainement avec une voix d’enfant de douze ans.)

Serre-moi, maman, serre-moi, maman ! Si tu savais ! Si tu savais…


RIDEAU