Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/314

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


demander un détail. Vous voudrez bien, madame, le lui transmettre et…

(Il s’arrête un instant et attend que Margaridou soit sortie. Une fois la porte refermée.)


Scène X


CHARLOTTE, ARTANEZZO


CHARLOTTE.

Canaille… Misérable… Vil escroc à femmes, qui venez maintenant faire chanter le mari, après l’épouse, après la mère…


ARTANEZZO.

Jamais !… Jamais !…


CHARLOTTE.

Allons, dites ce qu’il vous faut. Quelle somme ?… Avez-vous parlé, au moins ? Je veux savoir… Avez-vous osé cette infamie ?…


ARTANEZZO.

Vous avez cru ça !…


CHARLOTTE.

Non, ce n’est pas encore pour cette fois ?… Vous n’avez pas eu le courage… Ce sera pour demain, sans doute !…


ARTANEZZO.

Pas ça !…