Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/313

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MARGARIDOU.

C’est la personne qui allait sortir, madame sait… la personne qui était là… ce monsieur… il demande à voir madame… Il dit qu’il a oublié de dire quelque chose à madame de très pressé.


CHARLOTTE, (sursautant)

À moi ? Vous dites ?… Vous avez bien compris ? À moi ?


MARGARIDOU.

Oui, madame…


CHARLOTTE, (se ressaisissant.)

Mais, en effet, peut-être ce monsieur a-t-il oublié quelque chose… une commission… Faites entrer… Oui.

(Margaridou sort. Charlotte attend à droite, fixe, devant la porte restée ouverte. Au bout de quelques secordes, on entend :)

MARGARIDOU.

Si vous voulez entrer, monsieur… Madame est là (Artanezzo entre, suivi de Margaridou. Charlotte et Artanezzo se regardent sans rien dire.) Est-ce que je peux desservir le plateau, madame ?


CHARLOTTE.

Certainement.

(Margaridou va à la table.)

ARTANEZZO.

Je viens de voir partir Monsieur Férioul en auto. Je me suis rappelé que j’avais omis justement de lui