Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/211

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ordres. (À l’infirmière.) Voilà… madame sort avec moi en voiture. J’ai une voiture à la grille du jardin. Voulez-vous l’aider ?…


LOLETTE.

Oui… vite, Julie… c’est moi qui l’exige… Il faut… Donnez-moi mon manteau noir…


L’INFIRMIÈRE.

Bien, madame… Je n’ai rien à dire… Madame peut agir comme elle le désire.


LOLETTE.

Aidez-moi… Je veux aller moi-même jusqu’au cabinet de toilette.


ROUCHARD.

Ne te fatigue pas… c’est inutile… on te portera… Nous allons te mettre des couvertures sur les jambes… Il fait très chaud, d’ailleurs, dehors.


LOLETTE.

Vite, mon Dieu, surtout, très vite !

(Dans une bousculade, l’infirmière lui met son manteau.)

ROUCHARD.

Je n’ai pas à parler au médecin-directeur ?


L’INFIRMIÈRE.

Du tout. Madame n’a besoin d’aucune autorisation (Avec intention), même au cas où elle ne rentrerait pas ce soir. Nos malades, une fois guéris, agissent entièrement à leur volonté.