Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/194

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène IV


Les Mêmes, BERNIER


BERNIER.

Madame. (Il salue froidement. À Lolette, en s’approchant.) Eh bien, comment vas-tu, aujourd’hui, ma chérie ?


LOLETTE.

Bien mieux, bien mieux, Pierre… je te remercie… Je suis tout à fait bien… Tu vois, madame a eu la gentillesse de m’apporter ces fleurs, et de venir prendre de mes nouvelles !


LA PRINCESSE.

Et j’espère bien que la prochaine fois j’irai les prendre chez vous-même, rue Brémontier, et que vous serez debout pour me recevoir.


LOLETTE, (aimablement.)

Vous ne voulez pas rester encore un peu ?


LA PRINCESSE.

Non, je vous laisse… À bientôt, si vous le permettez.


LOLETTE.

Certainement.


LA PRINCESSE.

Et merci encore… profondément.


LOLETTE.

C’est moi qui vous remercie… Pierre, voyons,