Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 5, 1922.djvu/153

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans le temps, ici même, qu’il y a une entrée sur l’avenue Gabriel ?


LE PRINCE.

Parfaitement ; traversez ce jardin, et vous pourrez sortir directement par les Champs-Élysées… Vous n’avez qu’à dire, en descendant, de ma part, au concierge, de vous ouvrir la petite porte du jardin. Et si vous voulez cueillir quelques lilas nouveaux, en passant, ne vous gênez pas… vous me ferez plaisir… Madame, je vous salue… (Il referme la porte sur elle et sonne. Un domestique entre. Le prince au valet.) Madame est-elle rentrée ?… Il m’a semblé entendre l’auto…


LE VALET.

Oui, monsieur le prince. Il y a une demi-heure… Madame la princesse est dans sa chambre.


LE PRINCE.

Priez-la de venir pour une chose urgente…

(Le valet sort.)


Scène III


LE PRINCE, RIVET


LE PRINCE, (ouvrant la pièce de gauche.)

Vous n’avez pas eu trop froid dans cette pièce ?


MAÎTRE RIVET.

Du tout… Voici donc, à peu de chose près, ce que…


LE PRINCE.

Mon cher Rivet, j’ai fait prier la princesse de venir nous trouver… c’est l’instant d’aborder la