Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/71

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène IV


Les Mêmes, DEUX PORTEURS

Les porteurs entrent en poussant un piano.

UN PORTEUR, (à reculons.)

Où faut-il le poser ?


CLAUDE.

Ici, contre le mur… la place est préparée… (Bas, à Grâce.) Enfin, ça y est ! (Aux porteurs qui ont poussé le piano à sa place et sont en train de le caler.) Vous avez la facture ?


UN PORTEUR.

Oui, monsieur.


CLAUDE, (à Grâce.)

Hein ! Crois-tu que cette gratification nous est tombée du ciel ?… Sans elle, nous ne pouvions peut-être pas nous le payer avant des mois…


GRÂCE.

C’est la seule chose qui me manquait, mais elle me manquait !…


LE PORTEUR, (présentant la facture.)

Tenez !


CLAUDE.

Vous avez soif, mes amis ?… Grâce, verse-leur ma canette.


LES PORTEURS.

Oh ! monsieur, faites excuse…