Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/56

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



GRÂCE.

Alors je les mets dans l’eau froide… Je les retire au premier bouillon. C’est une méthode de Virginie…


CLAUDE.

Cette bonne Virginie ! Ah ! elle doit bien me maudire à présent et regretter les croquettes de volaille qu’elle me préparait chez tes parents, le jeudi, avec tant de soin !…


GRÂCE.

J’ai été te chercher du jambon et de la galantine… Ça te va ?


CLAUDE.

Tiens, je te crois !…


GRÂCE.

Regarde à la porte si l’on a mis la boîte au lait.

(Il ouvre la porte.)

CLAUDE.

Voilà. Il y a un paquet.


GRÂCE.

Je sais ; c’est une surprise…


CLAUDE, (ouvrant le papier.)

Un chou à la crème ! Ma petite mimite !


GRÂCE.

Ne me remercie pas, c’est un cadeau du boulanger d’en bas ; je n’ai pas pu refuser…


CLAUDE.

Ce sera pour toi.