Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/37

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


bureaux, qui le laisserait libre à cinq heures… Je sais bien que c’est difficile.


SUZANNE.

Mais non. De but en blanc, je suis un peu prise au dépourvu. Laissez-moi le temps de chercher… Tu me trouves juste à l’instant d’un dîner.


GRÂCE.

Au fait, je te demande pardon… nous te dérangeons. Claude, retirons-nous, il est très tard.


SUZANNE.

Pas du tout. Je suis habillée… Je dis cela simplement pour m’excuser de ne pas vous donner une réponse immédiate.


GRÂCE.

Je suis venue vers sept heures, pensant être plus sûre de te rencontrer. Nous sommes tombés sur une réception, je vois…


SUZANNE.

Oh ! un dîner d’intimes… Vous ne me dérangez nullement… on dîne si tard à Paris… Attendez…

(Elle sonne.)


Scène IV


Les Mêmes, UN DOMESTIQUE, puis NELLY


SUZANNE, (au domestique qui entre.)

François, monsieur s’habille ?