Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/221

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MADAME LAUB.

En me laissant cinq minutes seule avec Monsieur Saint-Vast… J’ai un renseignement à lui demander.


THÉRÉSETTE.

C’est fait.

(Elle tourne les talons comme un militaire et disparaît en un din d’œil, tout en fredonnant.)


Scène IX


SAINT-VAST, MADAME LAUB


MADAME LAUB.

Elle vous intéresse donc bien, Rosine ?


SAINT-VAST.

Ce n’est pas qu’elle m’intéresse particulièrement, mais je suis son invité et je manque de données… D’autant mieux que les rapports entre elle et son patito ne sont pas déjà si faciles à déterminer.


MADAME LAUB.

Eh bien, la vraie vérité, au fond, Thérésette vient de vous la dire… c’est que Rosine s’ennuie beaucoup dans la vie… Elle s’ennuie surtout quand elle est seule et, comme elle n’a pas eu énormément d’aventures, Poliche, qui est un type torsif, la distrait de son spleen et de son manque de… (Elle cherche) comment ?


SAINT-VAST.

De mouvement.