Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 4, 1922.djvu/114

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CLAUDE.

Où est-elle en ce moment, ma mère ?… près du feu… les mains tendues…


GRÂCE.

Pleure sur toi, mon Claude… pleure…

(On entend l’accompagnement banal de l’orgue de Barbarie, au coin de la rue, qui s’est rapproché. Un rayon de soleil tombe sur le muguet. Et le canari se met à chanter à tue-tête, plus fort que l’orgue, dans sa cage.)

RIDEAU