Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/99

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VII


Les Mêmes, KOLOSSOW


KOLOSSOW, du salon.

Vous vous en allez parce que j’arrive ? C’est charmant !

(Il entre.)

NEKLUDOFF, allant à lui.

Alors, Kolossow, entendu… Je compte sur votre lettre au directeur de la prison ?


KOLOSSOW.

Je la ferai porter demain matin chez lui de très bonne heure.


NEKLUDOFF.

Merci et adieu.


KOLOSSOW.

Vous partez à l’anglaise… il est minuit seulement.


NEKLUDOFF.

Oui, je ne veux point passer par le grand salon.


KOLOSSOW.

La fatigue juridique ?


NEKLUDOFF.

Peut-être.


KOLOSSOW, clignant de l'œil.

Ahl ah ! parfait !… C’est cela ! Toujours la petite actrice viennoise ?