Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/89

Cette page a été validée par deux contributeurs.



MISSY.

Est-il drôle !


NEKLUDOFF.

Parole, un vrai.


IGNATY.

Dites alors : quelqu’un que vous présumez innocent, Dimitri… ce sera probablement plus juste.


NEKLUDOFF.

Vous avez le mot pour rire.


IGNATY.

Nous connaissons votre goût pour le paradoxe, beau-frère ! Vous n’avez jamais aimé la justice !


NEKLUDOFF, (lui frappant doucement sur le bras.)

Oh ! je vous en prie… entre nous, beau-frère… dites l’organisation judiciaire ou telle autre expression qui vous plaira, mais pas la justice, je vous en prie… Vous me feriez hausser les épaules, ce soir.


IGNATY.

Oui… je connais vos idées et vos lectures favorites… Darwin… Spencer…


NEKLUDOFF.

De grâce, ne vous mêlez pas du choix de mes lectures.


NATACHA, (inquiète du ton de la conversation, s’approche.)

Qu'est-ce qu’il y a ?