Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/80

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MISSY.

Vous savez, Natacha, votre frère est aussi mon élève.


NATACHA.

Un bon élève ?


MISSY.

Oh ! le prince ne fait aucun progrès… comme Kolossow, du reste. (À Kolossow.) Ha ! comme vous tenez mal votre raquette.


NATACHA.

Je m’étonne qu’il n’arrive pas… (À Ignaty.) Qu’en dis-tu ? À quelle heure les jurés sont-ils libres ?


IGNATY.

Mais quand l’audience est terminée, mon amie.


MISSY.

Je parie qu’il s’habille… Il ne viendra qu’en habit.


LA PRINCESSE.

Il est si délicat, notre cher Mitia… C’est l’homme du monde le plus accompli que je sache… Est-ce qu’il a terminé son tableau ?


NATACHA.

Il y travaille. Il fait en ce moment des essais de pyrogravure tout à fait curieux. Êtes-vous allée à la Dame aux Camélias… Cette femme est vraiment d’une jeunesse extraordinaire.