Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/374

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



RICHARD, (avec intention.)

Seule ?


IRÈNE.

Oui.


RICHARD.

Et tu retourneras après directement à Alger ?


IRÈNE.

Non.


RICHARD.

Cependant monsieur de…


IRÈNE.

J’ai rompu avec M. de Chambry.


RICHARD.

Ah !


IRÈNE.

Oui. C’est fini !

(Elle pleure.)

RICHARD.

Désires-tu revoir mon père ?… Il est à Paris en ce moment.


IRÈNE.

Ne me parle pas de ton père. Tu ne m’as pas comprise. Je suis venue te voir, toi, seulement… et je désire ne voir que toi… D’ailleurs, ma visite sera courte. Demain, j’irai voir Paulot à l’École polytechnique et puis je repartirai sans doute…


RICHARD.

Où comptes-tu passer l’hiver ?


IRÈNE, (souriant tristement.)

Ah ! oui, passer l’hiver… Dans la Riviera, peut-être… Seulement, c’est bien coûteux par là… Si je