Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/28

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


monter à l’âne. Et toi, Vera, toujours ton fichu blanc et ta veste grise ?…


WASSILIEF.

Dimitri Ivanowitch, nous t’apportons l’œuf de Pâques, l’œuf peint au safran. Nous te l’apportons avec toute la joie du Seigneur.


NEKLUDOFF.

Merci, Wassilief… Le bel œuf couleur de cannelle !… Embrasse-moi le premier, Wassilieff.


WASSILIEF, s’essuyant la bouche avec sa manche.

Attendez, maître, que je m’essuie la bouche.

(Il l’embrasse.)

NEKLUDOFF.

Et toi, Paulowna.

(Ils l'embrassent tous, à tour de rôle, en s’essuyant poliment la bouche et en disant l'un après l'autre : Joie du Seigneur.)

SONIA.

Là ! Maintenant il faut laisser le barine se coucher.


NEKLUDOFF.

À demain, à demain, mes amis, et merci pour l’œuf.