Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/25

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène IV


NEKLUDOFF, TANTE SONIA, TANTE LAURA, MATRENA


TANTE SONIA.

La voilà, ta chambre, ta chambre d’enfant !… Toute pareille.


NEKLUDOFF.

Toute pareille, tante Sonia !


TANTE LAURA.

Ton lit, ta table, l’icône…


MATRENA, s’avançant vers Nekludoff, gravement.

Christ est ressuscité.


NEKLUDOFF, riant.

Oui, oui, je sais, Matrena.


SONIA.

Pourquoi ris-tu, mon enfant ?… Aurais-tu perdu tes idées religieuses au régiment, grand Dieu !


NEKLUDOFF.

Non, non, tante. Seulement, ce sont les habitudes qu’on perd… Depuis une heure, tout le monde m’annonce que Christ est ressuscité… alors…