Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/243

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




Scène VIII


IRÈNE, COLETTE, MADAME CHADEAUX, MADELEINE, LA MARQLISE

IRÈNE, (vivement.)

Une minute. Un petit secret à se dire…


COLETTE.

Que nous ne pouvons pas savoir et que toi tu sais.


IRÈNE.

Parbleu !


MADAME CHADEAUX.

Alors, vous êtes, madame, la confidente de vos enfants ?


IRÈNE.

Je suis leur meilleur camarade.


COLETTE.

Leur grand copain.


IRÈNE.

Voilà. Elle l’a dit.


MADAME CHADEAUX.

Le souvenir que vous êtes aussi leur mère doit bien vous gêner quelquefois.


IRÈNE.

Mon Dieu, madame, je crois que j’ai été une excellente mère. On n’en aurait pas trouvé de meilleure, pas Colette ?…