Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/177

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA MASLOWA, simplement.

Je vais faire sécher le plaid pour Krilitzof.

(Ils se séparent. Dans le fond, les prisonniers commentent la scène qui vient de se passer.)

QUATRIÈME PRISONNIER.

C’est horrible !


UNE CONDAMNÉE, agitée.

J’adresserai une réclamation au prince Nekludoff.


UN PRISONNIER.

Naïve !


MARIA.

Il ne s’arrête pas à cette étape !


PREMIER PRISONNIER.

Si… Le voilà là-bas qui cause avec deux officiers… en fumant des cigarettes.


MARIA.

Ce grand seigneur est charmant !… Il se paie un voyage des plus intéressants. Il doit prendre des notes, j’espère.


NOWODOROFF.

Un de ces jours, il va nous sortir un kodak de sa pelisse… Il photographiera des agonies des plus curieuses.


UNE JEUNE FEMME, aigrement.

Et tout ça pour une de nous. Nous pouvons être fières… Tiens, le voilà, Maslowa, le voilà, ton