Ouvrir le menu principal

Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 3, 1922.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.




RÉSURRECTION





PROLOGUE


LA NUIT DE PÂQUES

Une chambre à coucher de campagne. À droite, le lit dans l'alcôve. À gauche, la porte d’entrée. Vaste fenêtre donnant sur les jardins et les plaines neigeuses. La nuit est claire. Au fond de la chambre, qui se rétrécit en couloir, la porte des appartements de l’étage.



Scène PREMIÈRE


MATROBLA et UNE JEUNE SERVANTE


MATROBLA.

Pose le samovar sur la table… Défais la couverture… Attends, je vais t’aider à la plier.


LA SERVANTE.

Ne vous fatiguez pas.


MATROBLA.

Oh ! mes mains ne sont pas encore trop vieilles… Ce sont les jambes, vois-tu… Ah ! si j’avais pu encore cette année les suivre à la messe de nuit !…